Média et conseil en gastronomie végétale
The Friendly Kitchen
Crédit Photo : Pierre Besse
The Friendly Kitchen
Crédit Photo : Pierre Besse

Fanny Mijon, l’histoire d’une jeune chef vegan

Partager cet article

Jeune chef de cuisine, libre, créative et passionnée, Fanny Mijon représente la nouvelle génération de chefs vegan aux parcours atypiques, qui mettent leurs valeurs au coeur de leur métier. De Comptoir Veggie à VG Pâtisserie, Fanny s’est construit un parcours professionnel et se lance dans la création de son propre restaurant, The Friendly Kitchen.

Après un master en marketing, Fanny a travaillé dans la mode pour des marques de luxe jusqu’au jour où elle a dû admettre que cette voie ne lui correspondait plus.

Son parcours professionnel s’est dessiné au fil de son évolution personnelle. Végétarienne depuis son adolescence, Fanny a beaucoup cuisiné pour sa famille et ses amis. Un loisir qui s’est peu à peu transformé en passion.

Devenue vegan en 2014, elle a pu y voir plus clair sur ses envies professionnelles et son projet de vie. Travailler dans la cuisine vegan est alors devenu une évidence.

Un “Book” professionnel sur Instagram

Fanny a commencé par créer son blog The Friendly Kitchen pour partager ses recettes, et un compte Instagram.

Elle sait à quel point les réseaux sociaux sont importants. « Ils permettent de montrer ce que l’on sait faire et d’acquérir peu à peu une clientèle. Cela oblige à se renouveler, à proposer de nouvelles choses et à être toujours présent.« 

C’est aussi un terrain de jeu et d’expérimentation. Les jeunes chefs peuvent ainsi tester leurs idées et voir comment réagissent les internautes. Ils prennent la mesure des tendances, s’adaptent et créent plus rapidement l’adhésion du public.

Instagram devient ainsi le “book” professionnel et se transforme en CV.

The Friendly Kitchen

Crédit Photo : Fanny Mijon

Une expérience sur le terrain

Fanny n’a pas voulu faire d’école de cuisine. Elle savait qu’elle allait se confronter au travail de la chaire animale, impossible pour elle en tant que vegan.

Alors sa formation a eu lieu sur le terrain. Elle a postulé dans des restaurants vegan parisiens et a pu faire ses premiers extras chez Hope, L’Abattoir Vegétal, Le Faitout et Otium.

En août 2017, Fanny rejoint l’aventure du Comptoir Veggie, un coffee-shop et bar à jus 100% végétal crée par Justine Combeaud. Les deux jeunes femmes, en pleine reconversion, se rencontrent au bon moment. Pour son projet, Justine cherchait un(e) chef de cuisine qui puisse faire du sucré et du salé. Fanny a saisi cette opportunité.

Et en avril 2018, Fanny se lance un nouveau défi auprès de Bérénice Leconte, en rejoignant l’équipe de VG Pâtisserie, où elle aura pour mission de créer et développer la carte salée et participer à la production des desserts.

Dans ces restaurants précurseurs, le potentiel de recrutement est généralement fort. Ils sont bien souvent à la recherche de personnes ayant des valeurs personnelles en lien avec le concept du restaurant. Les jeunes chefs vegan peuvent donc se positionner facilement.

The Friendly Kitchen

Crédit Photo : Fanny Mijon

The Friendly Kitchen

Après ces expériences, Fanny a aujourd’hui l’envie de créer son projet personnel pour faire découvrir la diversité et le raffinement de l’alimentation végétale à sa manière, et en contribuer à en faire une gastronomie à part entière.

The Friendly Kitchen sera à mi-chemin entre un restaurant et un bar à vin qui proposera une cuisine végétale, moderne et colorée. Un lieu qui se voudra convivial et qui réunira tout le monde autour de la table.

The Friendly Kitchen

Crédit Photo : Fanny Mijon

Une autre manière de travailler

Le parcours de Fanny est à l’image de ces nouveaux chefs vegan qui se font tout seuls, travaillant dans l’ombre avant d’apparaître dans la lumière, portés par leurs fortes convictions et leur instinct.

Aujourd’hui, les jeunes cherchent à trouver une cohérence entre leur métier et leurs valeurs, à trouver une voie professionnelle qui corresponde à leur style de vie et leurs envies. Ils assument plus fermement leurs idées et veulent trouver le projet qui résonne avec ce qu’ils sont.

Avec ses dernières expériences, Fanny montre qu’elle a pu évoluer dans des projets qui lui correspondent, tout en y mettant sa touche personnelle, jusqu’à pouvoir réaliser son rêve.

Fanny aime la créativité et la liberté. La cuisine vegan lui donne tous les jours la possibilité d’explorer des recettes nouvelles et de créer du neuf à chaque repas.

Elle aimerait que les écoles soient plus ouvertes à l’enseignement de l’alimentation végétale, pour transmettre une information plus juste et contribuer à l’éveil des enfants de façon équitable. En attendant, ces jeunes d’aujourd’hui pensent déjà aux jeunes de demain et construisent peut-être sans le savoir un nouveau monde du travail, plus respectueux des valeurs et des sensibilités de chacun.

Fanny se dessine une jolie carrière dans la restauration végétale et par son parcours, elle montre l’exemple à ceux qui voudraient se lancer.

En savoir plus

Blog The Friendly Kitchen
Instagram

Pour l’ouverture de son restaurant “The Friendly Kitchen”, Fanny a organisé un financement participatif sur Ulule auquel vous pouvez participer jusqu’au 13 avril 2019.

Partager cet article
PLUS D'ARTICLES