Média et conseil en gastronomie végétale
Comptoir Veggie
Crédit Photo : Fanny Mijon
Comptoir Veggie
Crédit Photo : Fanny Mijon

Fanny Mijon, l’histoire d’une jeune Chef vegan

Partager cet article

Discuter avec Fanny m’a permis de comprendre les enjeux d’une jeune Chef de cuisine vegan.

Fanny a 29 ans. Après une Prépa en Economie, elle a travaillé dans la mode pour des marques de luxe jusqu’au jour où elle a dû admettre que ce chemin professionnel ne lui correspondait plus.

Son parcours professionnel s’est dessiné au fil de son évolution personnelle. Végétarienne depuis son adolescence, Fanny a beaucoup cuisiné pour sa famille et ses amis. Un loisir qui s’est peu à peu transformé en passion.

Devenue vegan en 2014, elle a pu y voir plus clair sur ses envies professionnelles et son projet de vie. Travailler dans la cuisine vegan est devenu une évidence.

Un “Book” professionnel sur Instagram

Fanny a commencé par créer un compte Instagram et un blog pour partager ses recettes.

Elle sait à quel point les réseaux sociaux sont importants. Ils permettent de montrer ce que l’on sait faire et d’acquérir petit à petit une clientèle potentielle. Cela oblige aussi à se renouveler, à proposer de nouvelles choses. On sait que le “public” attend des contenus inédits et réguliers alors cela encourage les jeunes Chefs à partager souvent.

C’est aussi pour eux un terrain de jeu et d’expérimentation. Ils peuvent ainsi tester leurs idées et voir comment réagissent les internautes. Ils prennent la mesure des tendances, s’adaptent et créent plus rapidement l’adhésion du public.

Instagram devient ainsi le “Book” professionnel et se transforme en CV.

Crédit Photo : Fanny Mijon – Comptoir Veggie

Une expérience sur le terrain

Fanny n’a pas voulu faire d’école de cuisine. Elle savait qu’elle allait se confronter au travail de la chair animale, et en tant que vegan ce n’était pas possible.

Alors sa formation a eu lieu sur le terrain. Elle a postulé pour être Chef dans des restaurants vegan parisiens et a pu faire ses premières armes chez Hope, L’Abattoir Vegétal, Le Faitout et Otium.

Ces restaurants sont précurseurs et très récents sur le marché de la restauration. Le potentiel de recrutement est donc fort, avec un besoin et une envie de co-construire avec des gens qui ont des valeurs personnelles en lien avec le concept du restaurant. Les jeunes Chefs vegan peuvent donc se positionner facilement.

Comptoir Veggie

En août 2017, Fanny rejoint l’aventure du Comptoir Veggie, un coffee-shop et bar à jus 100% végétal crée par Justine Combeaud.

Les deux jeunes femmes, en pleine reconversion, se sont rencontrées au bon moment. Pour son projet, Justine cherchait un(e) Chef qui puisse faire du sucré et du salé. Fanny a saisi cette opportunité de devenir Chef de cuisine au Comptoir Veggie.

Ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est de pouvoir faire partie d’un projet intégrant et de mettre sa touche personnelle, dans un esprit de co-construction.

Fanny aime la créativité et la liberté. La cuisine vegan lui donne la possibilité d’explorer des recettes nouvelles et de créer du neuf à chaque repas.

Fanny aime la chaleur. C’est ainsi qu’elle décrit sa cuisine. En utilisant les épices et les herbes dans des plats mijotés, elle y apporte un côté réconfortant.

Au Comptoir Veggie, elle propose des recettes inédites et côté sucré elle travaille sur un mix de farines principalement sans gluten. Son cookie chocolat-noisettes est un « must » !

"/

Crédit Photo : Fanny Mijon – Comptoir Veggie

Une autre façon de penser le monde du travail

Le parcours de Fanny est à l’image de ces “nouveaux” Chefs vegan qui se font tout seuls, travaillant dans l’ombre avant de se mettre dans la lumière, portés par leurs fortes convictions et leur instinct.

Aujourd’hui, les jeunes cherchent à trouver une cohérence entre leur métier et leurs valeurs, à trouver une voie professionnelle qui corresponde à leur style de vie et leurs envies. Ils assument plus fermement leurs idées et veulent trouver le projet qui résonne avec ce qu’ils sont.

Ils se débrouillent avec leurs propres moyens, utilisent les réseaux sociaux pour rencontrer les personnes qui les accompagneront dans leurs projets.

Ainsi, une nouvelle façon de recruter est en train de se dessiner. Sur ces nouveaux métiers de la restauration, où les formations reconnues en cuisine végétale sont encore absentes, les jeunes mettent en place des stratégies personnelles qui fonctionnent plutôt bien.

Et du côté des recruteurs, qu’ils soient restaurateurs ou porteurs de projet vegan, ils doutent encore de la meilleure façon de recruter leurs jeunes Chefs. Mais ce qui semble compter pour eux avant tout, ce sont les valeurs qu’incarnent la personne. Etre vegan et aimer cuisiner sont des pré-requis implicites. Quant à l’expérience, elle s’acquiert dans la pratique personnelle ou dans les restaurants vegan.

Fanny aimerait que les écoles soient plus ouvertes à l’enseignement de l’alimentation végétale, pour transmettre une information juste et contribuer à l’éveil des enfants de façon plus équitable. Elle espère qu’un jour le sujet du véganisme sera pris plus au sérieux et à bras le corps, pour être traité à sa juste valeur.

En attendant, ces jeunes d’aujourd’hui pensent déjà aux jeunes de demain et construisent peut-être sans le savoir un nouveau monde du travail… plus humain, plus serein.

En savoir plus

Découvrez le travail de Fanny sur son blog The Friendly Kitchen et son compte Instagram

Et découvrez l’univers du Comptoir Veggie sur Facebook, Instagram... et sur place.
Comptoir Veggie - 75 avenue Ledru Rollin - 75012 Paris

Partager cet article
PLUS D'ARTICLES