Sélectionner une page

Avec les réseaux sociaux, il est de plus en plus facile de communiquer sur son offre de restauration. De nombreuses options sont disponibles pour aider à toucher au mieux sa clientèle cible.

Mais avoir plusieurs outils de communication à sa disposition peut aussi poser quelques problèmes. C’est un sujet récurrent dans tous les domaines d’activités. Les grandes entreprises elles-mêmes peinent à trouver leur angle stratégique pour amorcer une vraie transformation digitale, alourdies par des outils de communication polyvalents beaucoup trop nombreux.

Dans la restauration, cela est d’autant plus difficile lorsqu’on veut proposer une offre végétalienne à sa carte. Dans ce cas, une vraie stratégie digitale s’avère nécessaire, et cela afin de garder une cohérence dans la communication de son offre.

Un site web pour héberger le menu

L’évolution de Facebook permet aujourd’hui de créer des pages d’entreprise, ce qui apporte beaucoup de souplesse à la communication. C’est pourquoi certains restaurants privilégient une page Facebook comme site vitrine plutôt que de créer un vrai site web. Est-ce pour autant une bonne idée ?

Dans le cas d’une restauration proposant une offre végé, le site web est pourtant indispensable pour présenter le concept et les valeurs du restaurant ainsi que pour héberger le menu.

En effet, le problème des pages Facebook est que, bien souvent on y privilégie les photos et les avis des clients. Mais on oublie que l’objectif d’un client vegan est d’être sûr de pouvoir manger végétalien en venant au restaurant. Les photos et avis d’autres clients ne suffiront jamais à garantir que des options vegan seront disponibles. L’accès au menu est donc indispensable.

Les restaurants qui n’ont pas de site web utilisent donc leur page Facebook comme site principal. Et là, ça se corse car le menu est très souvent absent. Les pages Facebook d’entreprise se sont pourtant adaptées pour hébérger des menus. En effet, il existe un bouton “Voir le menu” que l’on peut aisément ajouter et qui permet de télécharger son menu en format photo ou pdf. Voici comment ajouter un menu sur une page Facebook.

On peut aussi comprendre que certains Chefs ne prévoient pas les menus à l’avance, laissant libre court à leur créativité. Mais dans le cas d’un restaurant qui propose une offre végétale, un minimum d’information sera nécessaire, au risque de passer à côté d’une clientèle intéressée.

Les végétaliens doivent donc souvent se contenter des photos et faire le tri des commentaires Facebook pour espérer y voir une information qui leur sera utile. Mais à l’ère du web 2.0, trouver un restaurant à sa mesure devrait pouvoir se faire en quelques clics seulement.

Les sites de recherche pour le référencement

On pourrait se dire que tout n’est pas perdu, et que des sites “amis” sont là pour nous aider dans nos recherches. Les sites comme TripAdvisor ou La Fourchette permettent en effet de faire des recherches de restaurants par thèmes et d’avoir accès à l’avis de la clientèle.

Or, lorsqu’on parcourt ces sites, on s’aperçoit que les filtres sont incomplets. Ils permettent parfois d’affiner la recherche de restaurants à une thématique spécifique mais la thématique végétalienne / vegan est aujourd’hui absente. Tout au mieux, le filtre végétarien sera présent mais il nous faudra alors passer par cette thématique pour faire ensuite notre propre tri.

Ces filtres montrent un résultat de recherche qui se limite souvent aux restaurants traditionnels proposant une option végétarienne ou bien aux vrais restaurants végétariens. Pour avoir accès à l’offre vegan, l’affaire se complique.

Chez Gault & Millau, un filtre “veggie friendly” est disponible mais on y trouvera plutôt des restaurants traditionnels proposant des options végétariennes. L’offre vegan n’y apparaît pas et les vrais restaurants vegan n’y sont pas encore référencés.

Le site du Guide Michelin quant à lui, ne contient aucun filtre associé à la thématique végétale.

Le végétalien n’est donc pas aidé dans ses recherches et face à ce manque, les sites de recherche spécialisés se développent, comme VegoResto ou Happy Cow.

Les réseaux sociaux pour parler aux clients

Le rôle de la page Facebook est essentiellement de partager la vie du restaurant, parler de ses menus, interagir avec les clients via des vidéos live, annoncer des événements…

Un compte Instagram sera également indispensable, comme pour tout ce qui concerne la restauration. L’expérience visuelle doit être prise en compte et les photos culinaires sont un “must”. Si le restaurant propose des options végé, il faudra considérer cela dans la communication Instagram en utilisant les hashtags dédiés. Avant cela, une analyse des hashtags liés à la thématique vegan sera d’une grande utilité, pour éviter de tomber dans le vide ou le non sens. Attention aux hashtags trop génériques comme #veggiefood ou #healthyfood qui n’aideront pas beaucoup les vegan dans leurs recherches. Il vaudra mieux privilégier des hashtags plus précis comme #veganfood ou #veganoption.

Le compte Twitter est très approprié pour les Chefs de cuisine qui souhaitent prendre la parole et interagir “en direct” avec leurs clients (avec l’aide éventuelle d’un Community Manager). Il apporte un côté plus humain à la communication et montre l’engagement du Chef. Les comptes Twitter de restaurants serviront plutôt à engager l’adhésion par des animations de type jeux concours, incitation au retweets… Là encore, une attention devra être portée aux hashtags utilisés. Dans ce domaine, les hashtags #gastronomie_végétale ou #gastronomie_vegan peuvent être intéressants à utiliser.

Twitter et Facebook sont aujourd’hui souvent détournés pour servir de relais aux photos Instagram. C’est aussi une stratégie qu’il ne faut pas négliger.

D’autres réseaux sociaux pourront être utiles selon la dimension du restaurant et la volonté du Chef à communiquer par d’autres moyens. 

 

Dans le domaine de la restauration, la communication est indispensable pour toutes les raisons que l’on connaît. L’affaire est encore délicate en ce qui concerne la restauration végétale et l’évolution (trop rapide) des réseaux sociaux ne laisse pas toujours le temps d’avoir une vraie réflexion sur sa stratégie web. Ce qu’il faut retenir, c’est de garder une cohérence entre son offre de restauration et la façon dont on la communique. Assumer son offre végétale et la mettre en valeur sur le web est la clé pour attirer les bons clients.

En terme de communication, tout est possible du moment que ce soit cohérent 🙂

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le...Share on FacebookTweet about this on Twitter